Comment voyager vers la Lune

Le voyage sur la Lune présente plusieurs difficultés :

1) Quel type de vaisseau spatial
- s’arracher à l’attraction terrestre : la méthode du canon proposé par Jules Verne est possible pour envoyer du matériel dans l’espace mais pas d’humains. En effet l’accélération serait trop forte, un humain n’y survivrait pas.
-Une autre alternative à la technique classique de tirer la fusée depuis la Terre, est d’assembler le vaisseau spatial en orbite terrestre basse puis de démarrer le vol spatial depuis cette orbite, la gravitation y étant plus faible que sur Terre cela nécessite moins de carburant.
-Une autre possibilité envisagée pour envoyer un petit satellite en orbite autour de l’étoile la plus proche est de fixer un miroir sous le satellite puis d’éclairer ce miroir par de puissants lasers.

2) Protéger les passagers
- survivre dans un milieu sans oxygène : quand l’humain respire, il consomme du dioxygène mais libère du dioxyde de carbone, il faut donc éliminer ce CO2 de l’air du vaisseau spatial et il faut avoir des stocks d’oxygène. Il suffirait de 3 minutes pour qu'un spationaute ne puisse plus vivre, il faut donc prévoir assez d’oxygène pour n’en manquer pas une minute.
- survivre à des températures extrêmes : si un astronaute est exposé à des températures extrêmes, très basse ou très élevées, son état de santé ne lui permettrait pas d’accomplir sa mission, ou pire encore le blesser gravement et même le tuer. En cas d’extrêmes températures, il est obligatoire de se vêtir en conséquence et d’être d’autant plus prudent.

- survivre dans un milieu sans nourriture ni eau : quand un homme se rend hors de la Terre, il n’a pas de vivres sur place, donc doit en transporter avec lui dans le lanceur. Le corps d’un humain nécessite une hydratation importante peu importe la température environnante; environ 2 litres d’eau par jour sont nécessaires. Dans un cas où la fusée peut contenir un nombre restreint de bouteilles d’eau, par exemple, le seul moyen est de filtrer sa propre urine ou d’autres eaux découvertes. L’homme peut vivre entre 70 et 80 jours sans manger et 3 jours sans boire.
- survivre aux rayons cosmiques (risque de cancer) en effet, les rayons cosmiques sont l’un des plus grands obstacles dans l’exploration du système solaire; ils représentent un énorme danger; risque de cancer, mort… Lors d’un vol spatial de longue durée, les rayons cosmiques pourraient sévèrement atteindre le système nerveux et l’endommager. Ceci est un réel problème pour voyager sur Mars, un périple qui durerait 500 jours. Pour protéger les astronautes des radiations, plusieurs solutions ont été envisagées. D’une part, l’eau a longtemps été considérée comme la meilleure protection pour les voyages interplanétaire. « L’eau est meilleure que les métaux pour la protection », dit Marco Durante, de l’Université technique de Darmstadt. Effectivement, ce sont les nucléons qui bloquent les rayons cosmiques et les molécules d’eau contiennent plus de nucléons par volume qu’un métal. Ainsi, il suffirait de couvrir le vaisseau d’une bonne couche d’eau environ 40cm derrière la paroi métallique pour protéger les spationautes. D’autre part d’après les données transmises à la NASA par l’une des sondes lunaires, les boucliers en plastiques pourraient protéger les astronautes des rayons cosmiques. Du travail reste encore à faire pour trouver la solution qui sera efficace pour un futur voyage sur Mars.